Submitted by emmaa on Tue, 09/17/2019 - 13:40
President of Wallis and Futuna, David Vergé.
September 17, 2019 by emmaa
Island and Ocean Ecosystems
Climate Change Resilience
Speeches

M. le Directeur Général du PROE

M. l’Ambassadeur de France dans le Pacifique et son représentant

Mmes et MM. les directeurs des agences internationales et régionales

Mesdames et Messieurs

Chers amis

 

Talofa Lava,

Malo te mauli mo te kataki,

M. le Directeur Général, mon cher Kosi, c’est pour ma délégation et moi-même un honneur d’être ici à Samoa et concrétiser ce que nous nous sommes dit à Wallis et Futuna, à l’occasion de ton passage récemment, à savoir signer notre document de déclaration d’intention dans le cadre de notre collaboration pour la protection de l’environnement notamment la mise en œuvre au du programme PROTEGE du 11ème FED Régional des Pays et Territoires d’outre-Mer, les PTOM du Pacifique.

Comme vous le savez, il s’agit d’une initiative des PTOM qui vise à promouvoir un développement économique durable et résilient face au changement climatique au sein des 4 Pays et Territoires d’Outre-mer du Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Wallis et Futuna et Pitcairn) en s’appuyant sur leur biodiversité et les ressources renouvelables.

Doté d’une enveloppe de 36 M EUR pour la période 2018–2023, ce programme mis en auvre par la Communaute du Pacifique Sud (CPS) en partneariat avec le Programme Regional Oceanien de l'Environnement (PROE) et les gouvernements concernes, est structure autour de 2 objectifs specifiques:

 - Le premier objectif vise a renforcer la duabilite, l'adaptation au changement climatique et l'autonomie des principales filieres du secteur primaire;

- Le scond objectif vise a renforcer la securite des services eco systemiques en preservant la ressource en eau et la biodiversite.

Ainsi avec un budget indicatif de 4 400 000 EUR delegue au PROE dans le cadre de ce programme, l'organisation regionale gere les especes exotiques envahissantes (EEE) pour renforcer la protection, la resilience et la retauration des services ecosystemiques et de la biodiversite terrestre.

Il s'agit donc pour le Territoire de Wallis et Futuna, et a travers son service territorial de l'environement (STE), localement chef de file, de lutter contre les especes invasives (rats, fougeres envahissantes et autres) qui sont une preoccupation majeure pour nos iles, une menace pour la survie de notre biodiversite.

Nous nous retrouvons souvent dans de nombreuses conférences ensemble pour faire état de ces menaces qui pèsent sur nos territoires. Souvent, nous partageons ce sentiment que nous reprenons toujours et sans cesse les mêmes sujets sans pour autant que les actions ne se concrétisent.
Aujourd’hui, je suis donc heureux, au nom du Territoire de Wallis et Futuna, d’avoir à signer cette déclaration d’intention qui va immédiatement enclencher les premières actions concrètes sur le plan local avec notamment le recutement d’animateurs et de techniciens chargés du suivi des projets en particulier.

Ma Délégation et moi-même sommes d’autant plus heureuse et avec nous le Président de la commission environnemental, M. André VAITOOTAI qui porte aussi le titre de TUI MATA UTU, chef de village de la capitale de notre fenua de signer en particulier à SAMOA. Notre raccordement récent au cable numérique haut débit, le TUI SAMOA, et ce lien historique avec Futuna donne une résonnance plus forte de notre appartenance à cette famille polynésienne, à cette famille océanienne.

Je vous remercie donc de nous avoir permis ce moment, cette fierté de se trouver avec vous pour cette signature qui dépasse aujourd’hui uniquement les objectifs qu’elle fixe. Il s’agira maintenant d’un document de notre avenir, de notre fraternité, de notre appartenance à cette région et tout cela grâce à l’action à venir du PROE auprès des populations à Wallis et Futuna.

Recevez toute notre gratitude pour l’aide que vous apporterez à sauvegarder notre fenua, notre mode de vie, notre culture et à notre avenir.
 

Merci à tous
Malo pe si ofa

__________________________________________________________________________________________

Speech by President David Vergé,

The signing of the declaration of intent between the Territory and SPREP and the PROTECTED agreement between the Territory and SPREP Mr. Director General of SPREP.

Ambassador of France in the Pacific and his representative

MM and MM. directors of international and regional agencies

Ladies and gentlemen

M. Director General, dear Kosi, it is an honour for myself and my delegation to be here in Samoa and to bring into effect what we had said in Wallis et Futuna when you visited recently. Signing of the declaration of intent as part of our collaboration in the protection of the environment and the implementation of the 11EDF OCT PROTEGE project.

As you know, it is an OCT initiative aiming at promoting sustainable and resilient economic development in the face of climate change based on biodiversity and renewable resources within the 4 OCTs.

With 36M Euro funding for the period between 2018-2022, this programme is implemented by SPC in partnership with SPREP and the relevant governments. The project focuses on 2 key result areas:

The first objective aims to reinforce the sustainability and climate change adaptation and the autonomy of the primary sector.

The second aims to reinforce the security of ecosystem services by protecting water resources and biodiversity

With a forecast budget of 4.4M euro allocated to SPREP as part of the program; the regional organisation manages invasive species to reinforce the protection, resilience and restoration of ecosystem services and terrestrial biodiversity.

It is for the territory of Wallis and Futuna and through their environment Environment Service (STE), the local lead for the management of invasive species (rats, invasive plants and others) which are a major worry for our islands, a threat for the survival of our biodiversity.

We meet in numerous conferences to take stock of the threats that our territories face. Often, we share the same feeling and discuss the same subjects over and over, however actions don’t become reality.

Today, I am happy , in the name of the territory of Wallis and Futuna, to be signing this declaration of intent which will immediately lead to on the ground actions with the recruitment of a territorial invasive species coordinator and a technical team.

My delegation and myself are even more happy, and with us the President of the environmental committee; M. André VAITOOTAI who also has the title of TUI MATA UTU, chief of the capital village of our fenua. Our recent connection to the high speed underwater cable, the TUI SAMOA and the historic ties with Futuna give a stronger resonance of being part of the Polynesian family, the Oceania family.

I thank you to have given us a moment, the pride of being here with you for this signature which goes beyond the intended objective. It is now a document for our future, our brotherhood, and our belonging to the region, all this thanks to the future actions of SPREP with the populations of Wallis and Futuna.

Please receive our gratitude for the help you provide in protecting our fenua, our way of living, our culture and our future.